Sport

JO de Tokyo : vacciner les athlètes en priorité, une épreuve controversée

Faut-il vacciner les sportifs avant les JO de Tokyo dans six mois? Le débat fait rage. Alors que certains pays ont décidé de vacciner systématiquement leurs représentants aux Jeux, d’autres estiment que les personnes vulnérables restent prioritaires. 

Un peu partout dans le monde, les pays se font la course pour immuniser le plus rapidement possible leur population face au Covid-19. Certains d’entre eux ont fait un choix controversé. À six mois des Jeux olympiques de Tokyo, ils ont décidé de faire vacciner en priorité une catégorie de personnes pourtant jeune et en parfaite santé : les athlètes.

La Hongrie a ainsi commencé, vendredi 29 janvier, à injecter le vaccin aux sportifs ayant le potentiel pour participer aux JO d’été de Tokyo, reportés d’un an en raison de la pandémie, ou à ceux d’hiver de Pékin, qui se dérouleront six mois plus tard. Le comité olympique hongrois a annoncé que 868 athlètes avaient été sélectionnés pour recevoir le vaccin Moderna dans le but de faciliter leur préparation pour ces compétitions et de les immuniser avant des épreuves qualificatives ou des camps d’entraînement à l’étranger.

“En tant qu’organisation avec des ambitions olympiques, nous tenions à simplifier la préparation aux qualifications pour les Jeux olympiques afin que les athlètes se présentent dans les meilleures dispositions physiques possibles, le virus laissant potentiellement des séquelles sur plusieurs mois”, a expliqué le comité olympique hongrois dans un communiqué.

Articles Similaires

Retour des supporters dans les stades : Un pari réussi pour l’Afrique ?

plusprestv

Zlatan Ibrahimovic nie avoir utilisé un langage raciste lors d’un accrochage avec Romelu Lukaku

plusprestv

Racisme: l’UCI au soutien de Bouhanni, qui renonce au GP de l’Escaut

plusprestv